Le 9 février à 9 h, la Scopale a mis son premier bateau à l’eau à Dieppe (76), au chantier naval MIM. Sa coque a ensuite été remorquée jusqu’au chantier Padmos aux Pays-Bas, pour y être armée.

Suite au lancement de la construction de trois bateaux par la Scopale le 15 novembre 2016, le premier bateau nommé Rose de Cascia a quitté le chantier naval Manche Industrie Marine (MIM) de Dieppe le 9 février. L’objectif était de remorquer sa coque construite par les ingénieurs et les chaudronniers de Dieppe jusqu’au chantier Padmos aux Pays-Bas, chargé d’équiper le bateau avec le matériel nécessaire pour qu’il puisse prendre la mer.

Conformément à la commande initiale, le Rose de Cascia mesure 19,2 mètres. Outil polyvalent, il permet de pêcher selon les techniques de la senne danoise, le chalut pélagique et le chalut de fond, mais aussi de travailler la coquille Saint-Jacques. À son bord, les artisans pourront pêcher les espèces suivantes : merlan, encornet, cabillaud, sole, seiche, rouget barbet, grondin, maquereau, hareng, sardine, anchois, coquille Saint-Jacques… Achetées au prix du marché, elles approvisionneront en priorité les rayons marée d’Intermarché et de Netto, en utilisant la présence de l’unité Capitaine Houat – Scamer de Boulogne.

La Scopale est une société par actions simplifiée détenue par la Scapêche, l’armateur de pêche fraîche du Groupement des Mousquetaires, la coopérative maritime Pêcheurs d’Opale et l’armateur boulonnais Groupe Le Garrec. Elle investit dans des navires de pêche neufs en copropriété avec les patrons artisans-pêcheurs de la région de Boulogne-sur-Mer. Pour chaque bateau, les patrons apportent un tiers du budget et la Scopale les deux autres tiers. Le Rose de Cascia a été financé par la Scopale et José Leprêtre, patron étaplois, et sa construction a coûté environ 2,5 millions d’euros.

Ces investissements en copropriété dans la pêche côtière et artisanale française sont issus du plan « Pêche durable 2025 », initié par Agromousquetaires et sa filière Mer. Ce programme vise à adapter et à moderniser l’ensemble de la flotte Scapêche en 10 ans afin, qu’à terme, de sortir de la pêche et de la commercialisation des espèces de grand fond.

Les deux autres navires commandés par la Scopale, Marmouset III et La Trinité, seront livrés courant 2017, avec un décalage de deux mois chacun.

Partagez cet article : Share on LinkedInTweet about this on TwitterShare on Google+Share on FacebookPin on PinterestPrint this pageEmail this to someone

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour mesurer l’audience de ce site et vous proposer des contenus, services et publicités adaptés à vos centres d’intérêts.
En savoir plus