13 mai 2020

Face aux conséquences du Covid-19, Intermarché soutient les producteurs de fromages AOP et les pêcheurs français

  1. Accueil
  2. News release
  3. Face aux conséquences du Covid-19, Intermarché soutient les producteurs de fromages AOP et les pêcheurs français


Malgré le déconfinement progessif en France, le monde agricole continue de faire face aux conséquences du Covid-19. Intermarché s’engage auprès des interprofessions en identifiant chaque semaine des filières en besoin de soutien. L’enseigne développe aussi, pour chacune d’entre elles, une campagne médias visant à éveiller l’intérêt des consommateurs et à soutenir les achats.

Les fromages AOP toujours menacés

Durant le confinement, les ventes de fromages d’appelation d’origine contrôlée (AOP) ont chuté en moyenne de 60%. « Un surstockage massif de 2 000 tonnes de fromages AOP et IGP s’est donc instantanément formé. S’ils ne trouvent pas des débouchés à leur optimum, ces derniers ne pourront être consommés et seront, de surcroît, détruits » alerte le CNAOL (Conseil National des Appellations d’Origine Laitière), qui a par ailleurs lancé le collectif « Soutenons nos fromages, nos terroirs et nos producteurs » (#Fromagissons) pour lutter contre le gaspillage. Les fromages AOP d’Auvergne sont particulièrement concernés.

Face à cette situation, Intermarché se mobilise auprès des producteurs de fromages auvergnats et encourage les Français à en consommer. L’enseigne valorise cette semaine le Cantal entre-deux AOP et la fourme d’Ambert au lait cru AOP, affichés à un prix de vente au minimum légal*. Le Cantal entre-deux AOP, de la société Laiterie de la Montagne, est fabriqué dans la Fromagerie de Chambernon, proche de Saint-Flour dans le Cantal (15). La fourme d’Ambert au lait cru AOP est produite par la Société Fromagère du Livradois à Fournols dans le Puy-de-Dôme (63). Grâce à cette opération, près de 110 producteurs de fourme d’Ambert et près de 20 producteurs de Cantal sont soutenus. La campagne médias actuellement mise en place contribuera à la prise de conscience des Français, comme à communiquer ce message de solidarité vis-à-vis des producteurs de fromages de terroirs.

La pêche, autre secteur dans l’adversité

Fortement fragilisée par la crise sanitaire du Covid-19, la filière mer continue de s’organiser afin de trouver des débouchés, suite à l’arrêt de la restauration hors foyer. Pour contribuer à redynamiser l’activité, Intermarché déploie une campagne médiatique pour encourager les consommateurs à acheter du poisson frais. Ainsi, l’enseigne valorise cette semaine les filets de poissons sauvages comme l’églefin, le merlu ou le maquereau, sous la marque Pavillon France. Ces poissons seront aussi affichés à un prix de vente au minimum légal.

Depuis le début de cette crise sanitaire, Intermarché est aux côtés des producteurs français. Il est de notre ressort, plus que jamais, de montrer au plus grand nombre l’importance d’acheter des denrées issues de filières agricoles françaises. C’est pourquoi nous valorisons notamment, cette semaine, le Cantal entre-deux AOP et la fourme d’Ambert lait cru AOP. Les producteurs de fromage AOP ont été particulièrement impactés ces dernières semaines du fait de la pratique des consommateurs qui ont favorisé, dans leurs achats, la dimension utilitaire au détriment, souvent, des achats plaisir.

Stéphane de Fontenay,
Chef d’entreprise Intermarché en charge du commerce de l’enseigne