News du 25 septembre 2019

Intermarché et Netto s’engagent sur les conditions d’élevage des poulets de chair

  1. Accueil
  2. Actualités
  3. Intermarché et Netto s’engagent sur les conditions d’élevage des poulets de chair


Pour Intermarché et Netto, le bien-être animal est l’un des piliers d’une offre alimentaire responsable, au même titre que la qualité sanitaire et nutritionnelle des produits, la protection de l’environnement et les conditions de travail des femmes et des hommes qui interviennent au long de la chaîne de production. C’est pourquoi nos équipes travaillent sur l’amélioration des conditions d’élevage au sein des filières animales qui assurent l’approvisionnement de nos points de vente.

Dès octobre 2017, Intermarché et Netto ont mis en place un groupe de travail dédié à l’amélioration des conditions d’élevage des poulets de chair, réunissant des associations de protection animale, CIWF et Welfarm, des instituts techniques et des chercheurs, l’ITAVI et l’ISA Lille, ainsi que les fournisseurs avec lesquels les enseignes travaillent.

Cette démarche a pour objectif d’échanger sur les pratiques existantes et d’établir une démarche d’amélioration pour faire progresser les conditions d’élevage et le bien-être animal. Nous prenons le temps de co-construire des plans de progrès ambitieux, parce que voulons prendre en compte les nécessités économiques et techniques de nos éleveurs partenaires, ainsi que celles de la filière en France. Les attentes de nos clients en termes de pouvoir d’achat sont aussi un paramètre de la réflexion et de la démarche.

Pour manifester plus clairement encore notre engagement en matière de bien-être animal, Intermarché et Netto annoncent les décisions suivantes concernant les poulets de chair :

  • Tous les produits contenant au moins 50 % de viande de poulet, que nous commercialisons à nos marques propres y compris nos marques propres 1er prix, tous rayons confondus, répondront au minimum à l’ensemble des critères du Better Chicken Commitment, d’ici 2026. Le Better Chicken Commitment prévoit notamment l’utilisation de races à croissance plus lente, la mise à disposition de perchoirs et substrats de picage, une densité réduite et de la lumière naturelle dans tous les bâtiments d’élevage.
  • Au moins 20% des volumes précités proviendront d’élevages garantissant aux animaux, en outre, un accès au plein air ou à un jardin d’hiver.