Producteurs et commerçants responsables, les Mousquetaires veulent promouvoir les produits agroalimentaires sûrs et sains, de grande qualité gustative, à faible empreinte environnementale, et au juste prix.

Dans leur combat pour la démocratisation du « mieux manger », les Mousquetaires développent leur programme « filière transparente et responsable ». En tant que producteurs et commerçants, ils sont particulièrement bien placés pour soutenir les démarches  agro-écologiques de l’ensemble des filières à tous les niveaux : production, transformation et distribution. Par des échanges réguliers avec les producteurs, les fournisseurs et des experts scientifiques, les Mousquetaires souhaitent participer à l’évolution des pratiques agricoles pour réduire en priorité l’utilisation des pesticides.

Le label vergers éco-responsables

Filière prioritaire : les fruits et légumes frais. Les Mousquetaires ont décidé d’appliquer, en 2016, le cahier des charges « Vergers éco-responsables » à 100 % des productions de pommes à marque « Mon Marché Plaisir ». Ce label encourage les méthodes de luttes alternatives aux produits phytosanitaires et l’agriculture raisonnée. L’objectif est d’aller, pour toutes les variétés de fruits et légumes à marque propre, vers le niveau 3 de la certification haute valeur environnementale du ministère de l’Agriculture et d’augmenter aussi les références de produits bio d’ici 2025.

Un référentiel pour les pommes de terre

Pionnière de cette démarche, la pomme de terre fait l’objet du développement d’un référentiel spécifique élaboré en 2016 avec Bureau Véritas. Celui-ci permet de partager les meilleures pratiques d’agro-écologie et de traçabilité avec l’ensemble de la filière : producteurs, centres de collecte et stations de conditionnement. Objectif : réduire l’utilisation des pesticides en appliquant ce nouveau standard de production en 2018.

Vergers éco responsbales
vignes raisins

Producteur responsable

Agromousquetaires, le pôle industriel agroalimentaire du Groupement, veut devenir un acteur de référence de l’agroalimentaire durable en validant les meilleures pratiques de ses différentes filières (végétales, animales et mer) avec l’ensemble des parties prenantes : ONG, associations de consommateurs interprofessions, pouvoirs publics, instituts de recherche… Quatre comités sont mis en place pour évaluer les impacts environnementaux de chaque filière : les comités filières végétales durables, Mer durable, filières animales durables et consommation responsable. Les premiers plans d’amélioration seront lancés en 2017. Parmi les filières pilotes, la boulangerie avec le blé et le vin avec le raisin, avec un plan de progrès sur 10 ans.

Partagez cet article : Share on LinkedInTweet about this on TwitterShare on Google+Share on FacebookPin on PinterestPrint this pageEmail this to someone

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour mesurer l’audience de ce site et vous proposer des contenus, services et publicités adaptés à vos centres d’intérêts.
En savoir plus